Comment installer une pompe à eau dans un puit ?

Est-il possible de bénéficier d’une ressource en eau gratuite ? Oui, utilisez un puits ou fait un forage hydraulique. Pour plus de praticité, optez pour un ouvrage de prélèvement d’eau équipé de pompe. Cela vous ménagera de la tâche de faire remonter l’eau du puits manuellement. Seulement, faites bien attention au choix et à l’installation de votre pompe à eau pour assurer le bon fonctionnement de votre projet d’installation.

Dans cet article, nous verrons comment installer une pompe à eau dans un puit.

Une pompe immergée adaptée et de qualité

Le choix et le dimensionnement de la pompe sont très importants dans une installation de prélèvement d’eau.

Il y a deux types de pompe à eau :

  • De surface. Elle suffira pour une hauteur de relevage inférieure à 7 mètres.
  • Immergée. Pour une hauteur de relevage au-delà de ces 7 mètres.

Pour ce qui est du dimensionnement de la pompe, sachez qu’un modèle trop puissant par rapport à vos besoins est un gaspillage d’argent. Tandis qu’une pompe sous-dimensionnée risque d’être endommagée rapidement ou n’arrivera même pas à refouler l’eau dans votre installation.

Enfin, optez toujours sur de la qualité pour avoir un équipement qui dure. Sur un long terme, votre investissement ne vous décevra pas.

Installation de la pompe immergée

Une fois le choix de la pompe eau fait, il est temps de passer à son installation. Normalement, les pompes immergées sont assez lourdes, soit de l’ordre de 15. 30 kg voire plus. C’est pourquoi il est suggéré de le manipuler à deux.

Filin de suspension

Fixez et descendez la pompe avec un filin de suspension, idéalement en acier, jusqu’à la profondeur souhaitée. Si le filin n’est pas inclus, sachez que sa section doit être fonction du poids de la pompe et de la hauteur de suspension. Vu le poids de la pompe, mieux vaut utiliser des colliers de serrage adaptés à la section du câble pour une fixation plus sûre. De plus, il sera plus facile de tirer la pompe en cas de réparation ou entretien.

Précautions supplémentaires d’installation

Avec une pompe immergée, le pompage de sable guette. En se déposant au fond du puits, ces sables favorisent l’usure du moteur. Il y a aussi, la mise en marche d’une pompe immergée à sec. C’est fortement déconseillé.

Pour éviter tout cela, installez la pompe à au moins 0,7 m du fond et au moins sous 50 cm d’eau. Utilisez une crépine d’aspiration, souvent couplée au clapet, pour servir de pré filtre avant la pompe.

Montage des accessoires électriques

Sachez qu’il est possible de rallonger votre câble électrique s’il n’est suffisant par rapport à la profondeur du puits. Pour cela, faites une jonction étanche entre les 2 câbles pour avoir une connexion de qualité et assurer une meilleure durabilité.

Pour ce qui est des accessoires électriques, veillez à les protéger de l’humidité. Il est conseillé de les installer près d’un local technique. Normalement, la pompe est livrée avec un coffret de protection électrique et un coffret de démarrage. Le mieux serait de les installer à une paroi afin de faciliter son accessibilité en cas de besoin (changement de fusible ou autre composante).

Montage des accessoires hydrauliques

Limiter autant que possible le démarrage de la pompe afin d’optimiser sa durabilité. Avec un usage fréquent de l’eau puisée, il est donc plus convenable d’installer sur la canalisation de distribution un ballon surpresseur ou réservoir à vessie.

Ce dernier doit être placé dans le local technique, ne doit pas être soumis à des variations de température. Vous aurez l’occasion de vérifier la pression à l’aide de son manomètre intégré.

Veillez aussi à installer un pressostat ou un contacteur manométrique. Il s’agit d’un boîtier qui permet d’automatiser le fonctionnement de la pompe selon la variation de pression au niveau de la canalisation de refoulement.